Le Comité Breton d’Histoire de la Sécurité Sociale a pour objectifs de promouvoir et réaliser, directement et indirectement, tous travaux et recherches, réunir toute documentation ayant un intérêt pour l’étude de l’histoire de la protection sociale.

Publications


Créé en 1973 au sein du ministère des Affaires sociales, le Comité d’histoire de la Sécurité sociale a pour mission de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire de la Sécurité sociale et plus largement de la protection sociale de l’Ancien Régime à nos jours, de susciter des travaux scientifiques et d’en assurer ou d’en aider la diffusion.

Dans cet esprit, le Comité d’histoire a décidé de récompenser chaque année des thèses et des mémoires de master, achevés depuis moins de trois ans se rapportant à l’histoire de la protection sociale au sens large (chômage et action sociale inclus), y compris dans sa dimension internationale. Les travaux doivent être rédigés en français ou en anglais.

En 2021, quatre prix pourront être décernés par le Comité d’histoire d’un montant de :

- 4500 € pour des thèses consacrées à des travaux de recherches historiques inédits,

- 2500 € pour encourager à la réalisation des travaux de recherches de niveau master.

Les personnes intéressées doivent transmettre leur dossier au plus tard le 20 mai 2021 au secrétariat du Comité d'Histoire de la Sécurité sociale,

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ministère des Solidarités et de la Santé, 14 avenue Duquesne, 75350 Paris 07 SP

 

 

 

 

Dans le cadre du travail de collecte des témoignages du CBHSS, nous vous proposons des extraits de l'interview d'Alain Gautron.

Alain GAUTRON est né à Conflans-en-Jarnisy (Meurthe-et-Moselle). Après une maîtrise de droit à Nancy, il intègre l’ENSSS (école nationale supérieure de la Sécurité Sociale à St Étienne) et devient cadre de direction à la Sécu. Il passera en Bretagne à la CRAM et devient directeur de la CPAM de la Marne à Reims en 1996. En 2009, il est nommé directeur préfigurateur de l’ARS de Bretagne, puis directeur de cet organisme en 2010.
Il quitte ce poste en 2015, et retourne à la CNAM et se met en disponibilité pour occuper le poste de secrétaire national FO des cadres des organismes sociaux (SNFOCOS).
 En janvier 2017, il est promu chevalier de la légion d’honneur…

Il se définit comme une pure réussite des valeurs de la République, tourné vers l‘éducation populaire et engagé professionnellement dans la protection sociale.

La réalisation de cet entretien a été financée avec l'aide du Comité d'histoire de la sécurité sociale et de l'AEHSS (Association pour l'étude de l'histoire de la Sécurité sociale). L'entretien a été réalisé par JY Dagnet et l'association Point Barre.


Dans le cadre du travail de collecte des témoignages du CBHSS, nous vous proposons des extraits de l'interview d'Alain Piton.

Alain Piton est originaire du Finistère. Il aime dire qu’il est né en même temps que la Sécurité sociale en 1945. Après des études de droit à l’université de Rennes aux côtés d’Edmond Hervé, il entre à l'EN3S (École nationale supérieure de la sécurité sociale). Il commence sa carrière à la CAF du Finistère, puis à la CPAM29, et à la CPAM35. Reconnu pour la rigueur de sa gestion et pour ses qualités de novateur, Alain Piton a été choisi en 1991 pour expérimenter en Ille-et-Vilaine la carte Sésame qui est devenue la carte vitale. Il aura également mené des opérations visant à la qualité des soins pour tous grâce à des campagnes de dépistages, de prévention et de soins à destination de la population.

La réalisation de cet entretien a été financée avec l'aide du Comité d'histoire de la sécurité sociale et de l'AEHSS (Association pour l'étude de l'histoire de la Sécurité sociale). L'entretien a été réalisé par JY Dagnet et l'association Point Barre.


Dans le cadre du travail de collecte des témoignages du CBHSS, nous vous proposons des extraits de l'interview de Françoise Fromageau.

Françoise Fromageau est médecin dans un établissement public du Finistère Sud. Elle devient administratrice de la CAF du Sud-Finistère un peu par hasard (il y avait une place vacante !). Elle devient présidente de la Caisse, puis elle intègre le conseil d'administration de la Caisse Nationale d'Allocations familiales. À travers cet entretien, c'est un regard sur les fonctions d'administrateur d'une CAF, les possibilités d'actions locales, les évolutions des prestations et des allocataires, les liens avec le Conseil départemental, les questions d'avenir des prestations qui restent un véritable investissement social…

La réalisation de cet entretien a été financée avec l'aide du Comité d'histoire de la sécurité sociale et de l'AEHSS (Association pour l'étude de l'histoire de la Sécurité sociale). L'entretien a été réalisé par JY Dagnet et l'association Point Barre.

Dans le cadre du travail de collecte des témoignages du CBHSS, nous vous proposons des extraits de l'interview de Jean-Yves Moisan.
Jean-Yves Moisan a été bercé dès son enfance dans le syndicat CGT par son père. Lorsqu'il entre dans les années 1970 aux TUR (Transports Urbains Rennais) il est syndicaliste… Il devient administrateur à l'URSSAF (Pierre Lebreton en est le président). Mandaté par la CGT, il sera administrateur de l'URCAM et de la CPAM 35. Il suit les formations de son organisation syndicale dans la région parisienne, les formations de l'ISST (Institut de sciences sociales du travail) et les organismes de protection sociale.
À travers plus de 30 ans d’activité syndicale d'administrateur CGT, Jean-Yves Moisan nous présente un témoignage de militant engagé dans la protection sociale avec le souci de la défense des intérêts des usagers et des patients.

La réalisation de cet entretien a été financée avec l'aide du Comité d'histoire de la sécurité sociale et de l'AEHSS (Association pour l'étude de l'histoire de la Sécurité sociale). L'entretien a été réalisé par JY Dagnet et l'association Point Barre.